Météo Marées Guide du visiteur

UNE VISITE CHEZ LES BALEINES

On navigue sur le parc marin au gré des vents, des marées et des courants. Creusé lors de la dernière ère glaciaire, le fjord du Saguenay est bordé de falaises hautes de 300 mètres. L’estuaire du Saint-Laurent offre un défi aux navigateurs qui y découvriront un paysage parsemé d’îles et habité par une vie sauvage impressionnante. 

L’été, le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est un garde-manger géant et naturel. Les baleines, les phoques et les oiseaux que vous apercevrez durant votre sortie en mer ont, pour la plupart, parcouru des milliers de kilomètres pour venir s’alimenter ici. Ces animaux sauvages consacrent une grande partie de leur temps à se nourrir et à se reposer.

navigation-box_info-sail_boat_group_900

Vous avez le privilège de les observer dans leur habitat et d’apprécier leur comportement naturel. En adoptant de bonnes habitudes lorsque vous naviguez au parc marin, vous contribuez à les protéger. Votre participation est essentielle!

picto-population-belugas-fr

La population de bélugas du Saint-Laurent est en déclin. Chaque animal est important.

Depuis 2010, on observe des problèmes liés à la naissance et à la survie des jeunes bélugas.

À VOUS LA BARRE…

Le Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent fixe la vitesse de navigation permise dans l’ensemble du parc marin, ainsi que les distances et les vitesses à respecter en présence de mammifères marins. C’est votre responsabilité de les respecter!

CONNAISSEZ-VOUS «LA TOUPIE» ?

Le Haut-fond Prince doit son nom à une mésaventure vécue par le prince de Galles en 1860. Le futur roi Edward VII venait au Canada pour l’inauguration du pont Victoria, nommé en l’honneur de sa mère. Lors de son passage près de Tadoussac, le yacht royal se frotta au haut-fond, qui prit alors le nom Haut-fond Prince. Pour signaler le danger aux marins suite à cet événement, un bateau-phare y fut ancré jusqu’à la construction du pilier-phare actuel, surnommé « La Toupie », en 1962.

Le Règlement sur les activités en mer

dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Vitesses

proteger-pictos-25noeuds2

Dans les limites du parc  marin vitesse maximale de 25 noeuds.

15noeuds

Du 1er mai au 31 octobre

Maximum 15 noeuds dans l’embouchure du Saguenay, dans la zone entre les bouées S7 et S8 et les traversiers.

icone-5a10

Un bateau qui se trouve à moins d’un demi-mille marin d’un béluga ne peut demeurer stationnaire et doit naviguer à une vitesse constante d’au moins 5 noeuds et d’au plus 10 noeuds.

Zone d’observation

Une zone d’observation est mobile et s’étend sur un rayon d’un demimille marin autour d’un bateau en mode d’observation.

Un secteur d’observation est constitué de deux zones d’observation ou plus qui sont contiguës ou se chevauchent.

Le mode d’observation est en place lorsqu’on s’approche à moins de 400 mètres d’un cétacé afin de l’observer.

La vitesse maximale dans une zone d’observation est de 10 noeuds.

Lorsque le bateau s’approche entre 200 et 400 mètres d’un cétacé, la vitesse doit correspondre à la vitesse minimale de manoeuvre, ce qui équivaut à la vitesse d’accostage.

Mettre le moteur au point mort si un cétacé autre qu’un béluga s’approche à moins de 200 mètres du bateau.

Un bateau ne doit pas demeurer plus d’une heure dans une zone ou secteur d’observation.

Un bateau doit attendre au moins une heure avant de revenir dans une même zone ou secteur d’observation.

Tableau d’équivalence de vitesse

5 noeuds = 9,26 km/h = 5,75 mph
10 noeuds = 18,52  km/h = 11,50 mph
15 noeuds = 27,78 km/h = 17,26 mph
25 noeuds = 46,30 km/h = 28,77 mph

Limites du Parc Marin Saguenay–Saint-Laurent

carte-dépliant-3-sitesLe parc marin comprend le fjord du Saguenay, situé en aval du cap à l’Est, ainsi que la portion nord de l’estuaire du Saint-Laurent à partir du gros cap à l’Aigle, en amont, jusqu’à la pointe Rouge (Les Escoumins), en aval.

Le parc marin couvre environ 1 245 km2 , inclut la colonne d’eau et les fonds marins et s’étend jusqu’à la ligne des hautes marées ordinaires.

Les vitesses sont mesurées en rapport au fond marin.

Distances à respecter

400

mètres

Pour les mammifères marins en voie de disparition ou menacés, comme le béluga et le rorqual bleu, une distance d’au moins 400 mètres doit être maintenue entre l’embarcation et l’animal.

200

mètres

Un bateau peut s’approcher à une distance de 200 mètres d’un cétacé qui n’est pas en voie de disparition ou menacé.

proteger-pictos-ceder

Il est interdit de se placer sur le chemin d’un cétacé, de manière à ce qu’il passe à moins de 200 mètres du bateau et 400 mètres s’il s’agit d’un mammifère marin en voie de disparition ou menacé.

vent

Il est interdit d’utiliser l’action du vent, des vagues ou du courant pour s’approcher à moins des distances spécifiées.

1/2 mille marin = 926 mètres

Activités interdites

seadoo

Il est interdit, dans le parc, d’utiliser une motomarine ou un aéroglisseur.

helico

Il est interdit de survoler le parc à une altitude de moins de 609,6 mètres (2 000 pieds), d’y amerrir, ou de décoller du parc en aéronef à moins d’être titulaire d’un permis d’activité spéciale.

drone

L’utilisation de drones à des fins récréatives est interdite au-dessus des limites du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, comme dans tous les parcs nationaux.

ski

Il est interdit, dans le parc, de pratiquer un sport nautique de traction ou d’offrir un service commercial lié à la chasse aux oiseaux migrateurs.

L’utilisation d’un aéronef à des fins de recherche scientifique, d’éducation ou de promotion est encadrée par des permis. Veuillez vous référer au permis pour activité spéciale dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent pour faire votre demande.

Il est interdit de tuer, blesser ou déranger un mammifère marin.

Déranger signifie

  • Nourrir ou toucher un mammifère marin;
  • Entrer dans l’eau pour nager ou interagir avec des mammifères marins;
  • Faire jouer, sous l’eau, des chants ou cris de baleines ou tout autre bruit qui y ressemble;
  • Séparer un groupe de mammifères marins ou passer entre un adulte et son veau (un veau est un baleineau mesurant au plus la moitié de la taille d’un adulte);
  • Encercler une baleine ou un groupe de baleines entre un bateau et la côte ou entre plusieurs bateaux;
  • Interrompre, modifier ou perturber les comportements normaux sociaux, de nage, ventilation, plongée, repos, alimentation, allaitement, reproduction.

zone de préservation intégrale

Zone destinée à la protection d’habitats et d’espèces fragiles

Baie Sainte-Marguerite, secteur d’exclusion temporaire

Du 21 juin au 21 septembre, les embarcations ne doivent pas pénétrer dans la baie Sainte-Marguerite, la zone d’exclusion suit une ligne entre le cap Nord-Ouest et le cap Sainte-Marguerite. Une autorisation spéciale est accordée aux kayaks, canots et aux pêcheurs récréatifs qui doivent circuler sans arrêt le long d’un couloir longeant la rive à moins de 10 mètres dans les secteurs peu profonds à l’intérieur de la baie.

Carte 2019-v3-fr_sansChiffres

Prenez-en soin, gardez vos distances!

Logo beluga bateau moteur_RGB_FR_grand

La baie Sainte-Marguerite est un lieu de naissance pour les bélugas. Votre présence peut détourner leur attention et réduire le temps qu’ils passent à prendre soin des petits, s’alimenter et se reposer. Cet endroit est protégé pour assurer leur tranquillité.

Je navigue vers la baie Sainte-Marguerite. Que dois-je faire?

bateau

En bateau moteur

Lire la suite

La zone interdite à la navigation s’étend du cap nord-ouest au cap Sainte-Marguerite, jusqu’à l’intérieur de la baie.

Même si vous ne voyez pas de bélugas, prenez un cap qui vous permettra de vous éloigner de la baie. On recommande de circuler à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).

En présence de bélugas, éloignez-vous pour maintenir une distance de plus de 400 mètres.

Naviguez à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (soit 926 mètres).

Chaque geste compte pour protéger les bélugas.

Prenez-en soin, gardez vos distances!

voilier

En voilier

Lire la suite

La zone interdite à la navigation s’étend du cap nord-ouest au cap Sainte-Marguerite, jusqu’à l’intérieur de la baie.

Si vous avez le vent dans le dos, vous pouvez emprunter ces trajets. Si vous avez le vent de face, ce trajet est suggéré.

Même si vous ne voyez pas de bélugas, on recommande de circuler à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).

En présence de bélugas, éloignez-vous pour maintenir une distance de plus de 400 mètres.

Naviguez à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (soit 926 mètres).

Chaque geste compte pour protéger les bélugas.

Prenez-en soin, gardez vos distances.

Il y a des bélugas dans la direction où je vais. Que dois-je faire? (bateau moteur, estuaire)

En naviguant sur le Saint-Laurent ou sur le Saguenay, il est possible que vous rencontriez des bélugas. Votre présence dans leur habitat peut détourner leur attention et réduire le temps qu’ils passent à prendre soin des petits, s’alimenter et se reposer. Les bélugas ont besoin d’espace et de tranquillité.

En présence de bélugas, changez de cap pour les contourner en maintenant une distance de plus de 400 m. Dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, éloignez-vous à une vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h). Maintenez cette vitesse jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas, soit 926 mètres.

Je suis surpris par des bélugas qui surgissent autour de mon embarcation. Que dois-je faire? (voile, Saguenay)

En naviguant sur le Saint-Laurent ou sur le Saguenay, il est possible que vous rencontriez des bélugas. Votre présence dans leur habitat peut détourner leur attention et réduire le temps qu’ils passent à prendre soin des petits, s’alimenter et se reposer. Les bélugas ont besoin d’espace et de tranquillité.

Que vous naviguiez à moteur ou à voile, choisissez un cap qui vous permettra de vous éloigner à plus de 400 mètres des bélugas. Dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, ajustez progressivement votre vitesse entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h). Continuez de naviguer à vitesse constante jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas, soit 926 mètres.

Il y a une baleine bleue dans la direction où je vais. Que dois-je faire?

En naviguant sur le Saint-Laurent, il est possible que vous rencontriez des baleines bleues. Pour s’alimenter, elles doivent effectuer de longues plongées et chasser jour et nuit pendant plusieurs semaines. Votre présence dans leur habitat peut perturber leur rythme de plongée et réduire la période d’alimentation et de repos.

En présence d’une baleine bleue, changez de cap pour la contourner en maintenant une distance de plus de 400 m. Soyez aux aguets car d’autres baleines pourraient faire surface.

Naviguer dans le parc marin est une expérience extraordinaire surtout si elle a été planifiée de manière sécuritaire. Une bonne planification et une navigation prudente vous permettront de profiter de chaque instant. Pour plus d’information sur les mesures de sécurité, les services et les pratiques responsables, téléchargez le guide du plaisancier.

LA SÉCURITÉ
AVANT TOUT!

Pour plus de détails sur le Règlement, téléchargez le dépliant explicatif. Pour consulter le Règlement : http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/DORS-2002-76/.

Veuillez noter que si vous vous déplacez avec votre embarcation dans les limites du parc marin, vous avez la responsabilité de connaître et  de respecter le Règlement.

Photo-faucon

Ouvrez l’œil!

Le fjord du Saguenay, avec ses falaises abruptes, est un lieu idéal pour la nidification du faucon pèlerin. On y compte pas moins de 20 % des couples nicheurs répertoriés au Québec. Le parc national du Fjord-du-Saguenay protège les falaises où niche cette espèce en péril.

Sensibilisation et prévention

Vous rencontrerez peut-être une des équipes dédiées à la recherche, à la sensibilisation ou à la surveillance qui sillonnent le parc marin à bord d’un bateau de Parcs Canada ou de Parcs Québec.

PARTAGEZ VOS COMPORTEMENTS RESPONSABLES!

#beluga400m #momentparcmarin

PARTAGEZ!

APRÈS ….. IL EST TOUJOURS BIEN DE REVENIR LES PIEDS SUR TERRE!

  • Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire
    In Activités Terre - Parcs Canada / activités-proposées
    portfolio_activites_terre_pointe-noire
  • Secteur de la Baie-Éternité
    In Activités Terre - SEPAQ / activités-proposées
    portfolio_activites_terre_baie-trinite
  • Parc Municipal de la Baie-des-Rochers
    In Activités Terre - Réseau Découverte / activités-proposées
    home-4regions-girl_hills
  • Îles du Pot à l’Eau-de-Vie et Île aux Lièvres
    In Activités Terre - Réseau Découverte / activités-proposées
    portfolio_activites_terre_pot-eau-vie