Météo Marées Guide du visiteur

Le Règlement sur les activités en mer

Le Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent encadre les activités en mer afin de protéger les mammifères marins dont les espèces en péril comme le béluga et le rorqual bleu.

Veuillez noter que si vous vous déplacez avec votre embarcation dans les limites du parc marin, vous avez la responsabilité de connaître et de respecter le Règlement.

En cas de disparité, le texte du Règlement sur les activités
en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent
prévaut sur les informations données sur cette page.

Vitesses

Dans les limites du parc marin vitesse maximale de 25 noeuds

Dans les limites du parc marin.

15noeuds

Du 1er mai au 31 octobre. Dans l’embouchure du Saguenay entre les bouées S7 et S8 et les traversiers.

icone-5a10

À moins d’un demi-mille marin d’un béluga, une espèce en voie de disparition, rester en mouvement en conservant une vitesse stable de 5 à 10 nœuds.

Zone d’observation

  1. zone observation-v3Une zone d’observation est mobile et s’étend sur un rayon d’un demi-mille marin autour d’un bateau en mode d’observation.
    Un secteur d’observation est constitué de deux zones d’observation ou plus qui sont contiguës ou se chevauchent.
  2. Le mode d’observation est en place lorsqu’on s’approche à moins de 400 m d’un cétacé afin de l’observer.
  3. La vitesse maximale dans une zone d’observation est de 10 nœuds.
  4. Lorsque le bateau s’approche de 400 à 200 m d’un cétacé, la vitesse doit correspondre à la vitesse d’accostage.
  5. Mettre le moteur au point mort si un cétacé autre qu’un béluga s’approche à moins de 200 m du bateau.
  6. Un bateau ne doit pas demeurer plus d’une heure dans une zone ou secteur d’observation.
  7. Un bateau doit attendre au moins une heure avant de revenir dans une même zone ou secteur d’observation.

Tableau d’équivalence de vitesse

5 noeuds = 9,26 km/h = 5,75 mph
10 noeuds = 18,52  km/h = 11,50 mph
15 noeuds = 27,78 km/h = 17,26 mph
25 noeuds = 46,30 km/h = 28,77 mph

Les vitesses sont mesurées en rapport au fond marin.

Distances à respecter

400

mètres

Mammifères marins en voie de disparition ou menacés, comme le béluga et le rorqual bleu.

200

mètres

Cétacé qui n’est pas en voie de disparition ou menacé.

proteger-pictos-ceder

Il est interdit de se placer sur le chemin d’un cétacé, de manière à ce qu’il passe à moins de 200 m du bateau et 400 m s’il s’agit d’un mammifère marin en voie de disparition ou menacé.

vent

Il est interdit d’utiliser l’action du vent, des vagues ou du courant pour s’approcher à moins des distances spécifiées.

1/2 mille marin = 926 mètres

Activités interdites

seadoo

Utiliser une motomarine ou un aéroglisseur.

helico

Survoler le parc à une altitude de moins de 609,6 mètres (2 000 pieds), d’y amerrir, ou de décoller du parc en aéronef à moins d’être titulaire d’un permis.

drone

Utiliser un drone à des fins récréatives au-dessus des limites du parc marin.

ski

Pratiquer un sport nautique de traction ou offrir un service commercial lié à la chasse aux oiseaux migrateurs.

L’utilisation d’un aéronef à des fins de recherche scientifique, d’éducation ou de promotion est encadrée par des permis.

DÉRANGEMENT

Il est interdit de déranger, blesser ou tuer un mammifère marin.

Déranger signifie

  • Nourrir ou toucher un mammifère marin
  • Entrer dans l’eau pour nager ou interagir avec des mammifères marins
  • Faire jouer, sous l’eau, des chants ou cris de baleines ou tout autre bruit qui y ressemble
  • Séparer un groupe de mammifères marins ou passer entre un adulte et son veau (un baleineau mesurant au plus la moitié de la taille d’un adulte)
  • Encercler une baleine ou un groupe de baleines entre un bateau et la côte ou entre plusieurs bateaux
  • Interrompre, modifier ou perturber les comportements normaux sociaux, de nage, ventilation, plongée, repos, alimentation, allaitement, reproduction

BAIE SAINTE MARGUERITE

Zone d’exclusion temporaire

Du 21 juin au 21 septembre, il est interdit pour les embarcations de pénétrer dans la baie Sainte-Marguerite du fjord du Saguenay. Une autorisation spéciale est accordée aux kayaks, canots et aux pêcheurs récréatifs qui doivent circuler sans arrêt le long d’un couloir longeant la rive à moins de 10 mètres dans les secteurs peu profonds à l’intérieur de la baie.

ZONE DE TRANSIT
Il est fortement recommandé aux navigateurs de circuler sans arrêt entre 5 et 10 nœuds dans la zone de transit devant la baie.

Carte 2019-v3-fr_sansChiffres

Comment naviguer à proximité de la baie Sainte-Marguerite ?

La baie Sainte-Marguerite est un lieu de naissance pour les bélugas. Votre présence peut détourner leur attention et réduire le temps qu’ils passent à prendre soin des petits, s’alimenter et se reposer. Cet endroit est protégé pour assurer leur tranquillité.

En kayak

En bateau moteur

En voilier

Lire la suite

La zone interdite à la navigation s’étend du cap nord-ouest au cap Sainte-Marguerite, jusqu’à l’intérieur de la baie.

Pour passer d’un cap à l’autre en kayak ou en canot, vous êtes autorisés à emprunter un couloir longeant la côte.

Même si vous ne voyez pas de bélugas, circulez sans arrêter à moins de 10 mètres de la rive et continuez dans la partie peu profonde de la baie.

En présence de bélugas, continuez à pagayer jusqu’à vous retrouver à plus de 400 mètres.

Puisque la distance peut être difficile à évaluer, on vous recommande de vous éloigner jusqu’à ne plus les voir.

Chaque geste compte pour protéger les bélugas.

Prenez-en soin, gardez vos distances.

La zone interdite à la navigation s’étend du cap nord-ouest au cap Sainte-Marguerite, jusqu’à l’intérieur de la baie.

Même si vous ne voyez pas de bélugas, prenez un cap qui vous permettra de vous éloigner de la baie. On recommande de circuler à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).

En présence de bélugas, éloignez-vous pour maintenir une distance de plus de 400 mètres.

Naviguez à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (soit 926 mètres).

Chaque geste compte pour protéger les bélugas.

Prenez-en soin, gardez vos distances!

La zone interdite à la navigation s’étend du cap nord-ouest au cap Sainte-Marguerite, jusqu’à l’intérieur de la baie.

Si vous avez le vent dans le dos, vous pouvez emprunter ces trajets. Si vous avez le vent de face, ce trajet est suggéré.

Même si vous ne voyez pas de bélugas, on recommande de circuler à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).

En présence de bélugas, éloignez-vous pour maintenir une distance de plus de 400 mètres.

Naviguez à vitesse constante entre 5 et 10 nœuds jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (soit 926 mètres).

Chaque geste compte pour protéger les bélugas.

Prenez-en soin, gardez vos distances.

Prenez-en soin, gardez vos distances!

Logo beluga bateau moteur_RGB_FR_grand

Alors que la navigation de plaisance bat son plein l’été, Parcs Canada et Pêches et Océans Canada s’unissent dans le cadre de la campagne de sensibilisation « Prenez-en soin, gardez vos distances » visant à informer les plaisanciers et kayakistes des règles de navigation à adopter en présence de bélugas du Saint-Laurent, une population en voie de disparition.

Le Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent encadre les activités qui se tiennent dans l’aire marine protégée.

Dans l’ensemble de l’estuaire du Saint-Laurent, le Règlement sur les mammifères marins protège les baleines, notamment les bélugas, en ce qui a trait à la perturbation et aux distances d’approche minimales.

En naviguant sur le Saint-Laurent ou sur le Saguenay, il est possible que vous rencontriez des bélugas. Votre présence dans leur habitat peut détourner leur attention et réduire le temps qu’ils passent à prendre soin des petits, s’alimenter et se reposer. Les bélugas ont besoin d’espace et de tranquillité.

Que dois-je faire?

Je suis surpris par des bélugas qui surgissent autour de mon embarcation.

Choisissez un cap qui vous permettra de vous en éloigner à plus de 400 mètres.

En bateau moteur ou voilier

  • Ajustez votre vitesse entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).
  • Naviguer à vitesse constante, jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (926 mètres).

En kayak 

  • Ne vous arrêtez pas.
  • Restez groupés et continuez à pagayer.
  • Éloignez-vous jusqu’à ne plus les voir.

Il y a des bélugas dans la direction où je vais.

Changez de cap pour les contourner à plus de 400 m.

En bateau moteur ou voilier

  • Éloignez-vous à une vitesse constante entre 5 et 10 nœuds (6 à 12 mp/h).
  • Maintenez cette vitesse jusqu’à vous retrouver à plus d’un demi-mille marin des bélugas (926 mètres).

En kayak

  • Restez groupés et continuez à pagayer.
  • Éloignez-vous jusqu’à ne plus les voir.
logo2

Les plaisanciers et les kayakistes qui naviguent dans le Saint-Laurent et le fjord du Saguenay se trouvent dans l’habitat des baleines. La formation Naviguer dans l’habitat des baleines rassemble toute l’information pour naviguer dans le respect des baleines.

DÉBUTER LA FORMATION