Météo Marées Guide du visiteur

CONNAÎTRE

Région riche en nature et en histoire, le parc marin est l’hôte d’une biodiversité marine exceptionnelle. Explorez et apprenez à connaître le parc et ses richesses.

MANDAT DU PARC MARIN

Reconnaissant l’importance de protéger l’environnement, la faune, la flore et les ressources naturelles d’une partie du fjord du Saguenay et de l’estuaire du Saint-Laurent, les gouvernements du Canada et du Québec ont créé, avec l’appui de la population, le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

 

La mission du parc marin est de rehausser, au profit des générations actuelles et futures, le niveau de protection de ses écosystèmes aux fins de conservation, tout en favorisant les activités éducatives, récréatives et scientifiques. Les activités pratiquées dans le parc marin sont encadrées dans une optique d’utilisation durable. Les intervenants régionaux participent également à l’atteinte des objectifs du parc marin.

UNE RICHESSE NATURELLE EXCEPTIONNELLE

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent protège une région marine où la diversité animale et végétale est exceptionnelle : des algues microscopiques à la gigantesque baleine bleue, plus de 1600 espèces sauvages y ont été observées. Véritable garde-manger géant, le parc attire chaque année baleines, phoques et oiseaux marins qui parcourent des milliers de kilomètres pour s’y alimenter. Comment expliquer ces migrations?

 

Les conditions océaniques favorisent l’abondance et la concentration des proies dans le parc marin. Comme la nourriture est inégalement répartie dans les océans, c’est une destination de choix pour les espèces marines migratrices et un habitat propice aux espèces résidentes comme le béluga du Saint-Laurent.

LE PARC AU FIL DU TEMPS

1988

L’action concertée de Québec et d’Ottawa permet la mise en place du Plan d’action pour le Saint-Laurent. Le plan identifie parmi ses actions la création d’un parc marin à la jonction du fjord du Saguenay et du fleuve Saint-Laurent.

1990

Début des consultations publiques sur les limites du parc marin du Saguenay. On propose de protéger une superficie de 746 km2 dans le fjord du Saguenay et l’estuaire du Saint-Laurent.

1992

Élargissement des limites du parc marin pour couvrir une surface de 1245 km2. Pour refléter la nouvelle réalité de ces limites élargies, l’aire marine prend son nom actuel.

1998

Création du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

2010

Proposition de zonage comportant des zones de préservation intégrale sur 3% du territoire.

2011

Création de l’Alliance Éco-Baleine.

2012

La population de bélugas du Saint-Laurent ne compte plus que 889 individus.

2014

Désignation de la population du Saint-Laurent du béluga au statut d’espèce en voie de disparition par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

ESPÈCES
FRÉQUENTES

Des algues microscopiques à la gigantesque baleine bleue, plus de 1600 espèces ont été observées dans le parc marin. Découvrez les mammifères marins qu’on voit le plus souvent.

TOUTES LES ESPÈCES

LA CONFLUENCE

La confluence : Un point de rencontre, moteur de la biodiversité

La confluence de l’estuaire du Saint-Laurent et du Saguenay, où se rencontrent les eaux du grand écosystème en provenance des Grands Lacs, du Saguenay et de l’océan Atlantique. C’est une région exceptionnelle du point de vue écologique. Les conditions océaniques se produisant à la confluence du Saguenay favorisent l’éclosion de la vie et la concentration d’espèces situées à la base du réseau alimentaire.

En savoir plus

Les écosystèmes

du parc marin
du Saguenay–Saint-Laurent

Selon les divisions hydrographiques et océanographiques, le parc marin est délimité par trois écosystèmes : l’estuaire moyen, l’estuaire maritime et le fjord du Saguenay. Leurs caractéristiques physiques et biologiques diffèrent grandement et leurs frontières sont moins bien définies qu’en milieu terrestre en raison de la nature fluide du milieu marin.

Il existe une mosaïque d’habitats qui se distinguent par des variations de température, de salinité, de fond marin et de profondeur. Les écosystèmes sont étroitement liés, puisque l’eau et les espèces se déplacent d’un lieu à un autre.

Reliefs, courants et marées

À la source de la vie marine

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent doit en grande partie son existence à la diversité de ses composantes naturelles, découvrez-les!

NATURE ET CULTURE

L’HISTOIRE DE LA RÉGION EST
LIÉE À LA VIE MARINE

Aujourd’hui, la nature exceptionnelle du Saguenay et du Saint-Laurent attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs. Pourtant, ce n’est pas nouveau : la nature attire depuis très longtemps les humains dans la région. L’histoire du parc marin est intimement liée à la mer.

BIBLIOTHÈQUE