Météo Marées Guide du visiteur

LA CONFLUENCE

Un point de rencontre,
moteur de la biodiversité

La confluence de l’estuaire du Saint-Laurent et du Saguenay, où se rencontrent les eaux du grand écosystème en provenance des Grands Lacs, du Saguenay et de l’océan Atlantique, est reconnue comme étant une région exceptionnelle du point de vue écologique. Les conditions océaniques se produisant à la confluence du Saguenay favorisent l’éclosion de la vie et la concentration d’espèces situées à la base du réseau alimentaire. La topographie sous-marine accidentée, la circulation estuarienne et la remontée régulière d’eaux froides en font une région très particulière. 

La remontée d’eaux froides se produisant à la tête du chenal Laurentien est le processus océanographique le plus important du parc marin. Ce phénomène entraîne vers la surface des éléments nutritifs et du zooplancton, tout en favorisant l’oxygénation de l’eau. Les remontées d’eaux froides au rythme des marées représentent en quelque sorte le cœur et les poumons du parc marin.

L’abondance de nourriture dans les écosystèmes du parc marin attire plusieurs espèces d’oiseaux, de baleines et de phoques. De plus, de nombreuses espèces d’algues, d’animaux benthiques et de poissons sont répertoriées dans le parc marin. Ensemble, ces espèces forment un réseau alimentaire complexe qui soutient l’importante biodiversité trouvée dans le parc marin.

illustrations-animaux