Ralentissement de la navigation à l’embouchure du fjord du Saguenay

Accueil > Protéger > L’embouchure du fjord du Saguenay

Pourquoi ralentir à l’embouchure du fjord du Saguenay?

Entre mai et octobre, l’embouchure du fjord du Saguenay est le lieu d’un intense trafic. Hautement fréquenté par les bélugas, il s’agit également du lieu où la navigation est lae plus concentrée. De tout l’habitat du béluga du Saint-Laurent, c’est le secteur le plus bruyant.
Afin d’atténuer l’impact du trafic maritime sur la population de béluga, la vitesse maximale de navigation à l’embouchure du fjord du Saguenay est fixée à 15 nœuds, du 1er mai au 31 octobre. Cette réduction de vitesse permet de diminuer le dérangement, de réduire les risques de collision et d’atténuer le bruit sous-marin produit par les bateaux.

Recherche et suivi

Depuis 2018, Parcs Canada suit le déplacement et les vitesses des navires et des bateaux d’excursion dans le parc marin grâce aux données tirées du système AIS (Automatic Identification System). Chaque minute, ce système envoie la position géographique des bateaux qui en sont munis. Il permet d’évaluer le respect de la limite de vitesse à l’embouchure du fjord du Saguenay.

Pour évaluer la cohabitation entre les mammifères marins bélugas et le trafic maritime, un suivi scientifique est réalisé chaque été par un observateur depuis le Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire.

Résultat

L’utilisation des données provenant du système AIS a permis de constater l’amélioration du respect de la limite de vitesse à l’embouchure du Saguenay par les capitaines de bateaux d’excursion. Le respect des limites de vitesse est passé de 27% en 2018-2020 à 94% en 2023.

La mesure de ralentissement à l’embouchure du fjord du Saguenay est en vigueur depuis 2017.